Bâtiments : la réglementation des portes coupe-feu

Les portes sont un ajout important à tout bâtiment. Cependant, les portes normales sont inutiles jusqu’à ce qu’elles prennent feu. Afin de protéger les bâtiments et leurs habitants, les normes de protection incendie imposent l’installation de dispositifs de protection, tels que des portes coupe-feu. Qu’est-ce qu’une porte coupe-feu ? L’utilisation de portes coupe-feu, les règles des portes coupe-feu.

 Une porte coupe-feu

Les portes coupe-feu en métal, en bois ou en verre sont produites pour diviser des zones importantes du bâtiment et diviser l’espace en zones plus petites. En cas d’incendie, les portes coupe-feu isolent la zone de feu pour empêcher le feu de se propager au reste du bâtiment. Elle a donc pu évacuer rapidement le bâtiment et éteindre le feu. En ce sens, la porte coupe-feu est un dispositif de protection incendie passif. Son rôle est donc d’empêcher la propagation du feu, de permettre au bâtiment d’évacuer, de sauver et d’éteindre les incendies.

L’utilisation de portes coupe-feu

L’utilisation de portes coupe-feu ne se limite pas aux grands bâtiments et bâtiments publics. Les portes coupe-feu peuvent être utilisées dans les maisons privées, les bâtiments, les machines, les bâtiments industriels, les restaurants, les usines, le chauffage, les hôtels, les banques, les hôpitaux, les gares, les consulats, les aéroports, les boulangeries, les bars et autres endroits où des ressources doivent être utilisées. Prévention des incendies pour assurer la sécurité personnelle. Pour les zones industrielles, les portes coupe-feu industrielles sont recommandées.

Pour une meilleure protection, les caractéristiques suivantes sont requises : intégrité, isolation, temps de résistance et durabilité du système de fermeture automatique.

Réglementation de la porte coupe-feu

Pour obtenir la meilleure protection, les portes coupe-feu doivent présenter les caractéristiques suivantes : l’intégrité du système de fermeture automatique, l’isolation, le temps d’endurance et la durabilité. Les normes de porte coupe-feu sont destinées aux portes coupe-feu qui desservent des lieux, des compartiments, etc. Des zones de ventilation ou des endroits pouvant accueillir plus de cinquante personnes doivent être ouverts vers la sortie, ainsi que, toutes les portes coupe-feu des escaliers.

En public, toutes les portes coupe-feu doivent être ouvertes intérieurement par une simple pression ou la simple manœuvre d’un seul appareil telles que leviers, poignées tournantes, poignées ou poignées de verrouillage et autres vantaux. Joystick ou tout autre équipement approuvé par le comité de sécurité. Lorsque le dispositif d’ouverture sélectionné est une sangle antipanique, il doit être conforme à la réglementation française.

Peu importe le nombre d’occupants dans la pièce desservie, la disposition de toutes les portes coupe-feu ne doit pas se prolonger dans l’espace libre, à l’exception des portes qui peuvent s’étendre dans le mur.

Les portes coupe-feu qui communiquent avec une circulation bidirectionnelle doivent s’ouvrir d’avant en arrière.

Les portes coupe-feu dans les angles morts sont susceptibles d’être confondues avec des sorties d’évacuation. Ils doivent être ouverts en se tournant vers l’extérieur de ces lieux, et sont signalés par les mots « No Exit », sans lumière et l’utilisation du vert est interdite.

Comment est fait un plan d’évacuation dans un bâtiment collectif ?
A quoi sert un registre de sécurité ?