Faire construire sa maison : comment trouver le bon emplacement ?

La construction d’une maison individuelle est un projet d’ampleur. Avant de construire une maison, prendre le temps de réfléchir est primordial. Le facteur clé d’une construction est le choix d’un bon emplacement. L’achat du terrain devrait s’effectuer après quelques étapes. Voici les démarches à suivre afin de ne pas se trouver dans des situations pénibles.

Le choix de l’emplacement

Un bon emplacement pour faire construire une maison n’est pas toujours facile à trouver. Le terrain peut se trouver en zone urbaine ou en milieu rural. En outre, il existe des lieux insolites pour construire une maison. Cela peut être en pleine montagne ou au bord de la mer. Le choix du terrain garantit une construction sécuritaire et de qualité.

L’accessibilité du terrain est un critère fondamental. Le terrain est-il proche de l’école des enfants, du lieu de travail ou même des transports en commun ? Aussi, l’environnement est le point clé d’un projet d’achat. Une enquête pour obtenir quelques informations est fortement conseillée, surtout auprès du voisinage. Certaines constructions aux alentours d’un terrain dévalorisent le bien en cas de revente. Le projet de construction d’une usine ou d’une boîte de nuit bouleverse la réputation d’un achat de terrain.

Les contraintes administratives

Quelques précautions administratives sont importantes avant l’acquisition d’un terrain :

  • La demande d’un certificat d’urbanisme à la mairie. Il est valable 18 mois et est complètement gratuit. Cette étape est optimale pour connaître la constructibilité du terrain. De surcroît, maintes informations y sont listées : les servitudes de passage, les principes d’urbanisme à respecter et surtout l’état des risques encourus.
  • Le PPR ou le Plan de prévention des risques est un document officiel réglementé par l’État. Ce document concerne tous les risques, tels que les risques d’inondation ou les risques sismiques.
  • Le PLU ou le Plan local d’urbanisme est un document qui informe sur les règles de construction applicables de la zone dans lequel se situe le terrain à acheter. Il permet d’assurer une certaine cohérence avec les constructions aux alentours. Par exemple, les eaux usées, les eaux pluviales, le gaz et l’électricité.
  • La vérification du cadastre est fortement conseillée afin de mieux connaître l’emplacement pour faire construire une maison.

La nature du sous-sol

En l’absence de contrainte administrative, c’est la nature du sol qui a le dernier mot. La vérification de la nature du sol est impérative pour connaître certains détails, comme un sol remblayé ou la présence de mine. Un emplacement pour faire construire une maison tient compte des saisons. La qualité est affectée par l’alternance entre un état de sécheresse et un état de pluie en ce qui concerne l’argile gonflante.

La porte coupe-feu : obligatoire pour certains types de logement
Que vérifier au moment de la réception de sa maison neuve ?