Le système de sécurité incendie : comment ça marche ?

Le système de sécurité incendie

Pour protéger les entreprises contre les risques majeurs, les systèmes de sécurité incendie (SSI) sont de plus en plus utilisés. Dès la conception d’un local ou d’un bâtiment, le système de sécurité incendie (SSI) est prévu. Il est constitué d’un système de détection incendie (SDI) et d’un système de sécurité incendie (SMSI) incluant les systèmes d’extinction automatique. Pour assurer une bonne maitrise d’oeuvre incendie, l’intervention d’un spécialiste est obligatoire. La présence d’un expert est essentiel pour monter concevoir le projet, dresser les documents techniques, coordonner les travaux, etc. Comment fonctionne exactement les systèmes de protection incendie ?

Les cinq catégories de système de sécurité incendie

Classés par complexité décroissante, il existe cinq catégories de système de sécurité incendie dans les ERP :

  • catégorie A ;
  • catégorie B ;
  • catégorie C ;
  • catégorie D ;
  • catégorie E.

Chaque ERP doit sélectionner la catégorie de système de sécurité incendie appropriée en fonction du niveau de risque. Il est préférable de prévoir le système de sécurité incendie lors de la création des locaux. La classe A doit être sélectionnée si le risque d’incendie est très élevé. La catégorie E correspond au risque le plus faible.

Définition des différents dispositifs SSI

Les systèmes de protection incendie peuvent émettre une alarme via FDS (Fire Detection System) en cas d’incendie. Un coordinateur ssi automatise également le déploiement des processus de sécurité : SSI (Fire Safety System).

SSI de catégorie A

C’est le système de sécurité incendie ERP le plus complet. Il nécessite le respect de normes de protection incendie très strictes pour une protection incendie renforcée. Cela nécessite des plans d’évacuation plus efficaces, comprenant au moins l’installation de détecteurs de fumée optiques et d’extincteurs dédiés à chaque type d’incendie.

SSI de catégorie B

Il est très similaire à un système de sécurité incendie de classe A, mais sans système de détection d’incendie. De simples déclencheurs manuels reliés au système de centralisation de la sécurité incendie assurent la commande.

SSI de catégorie C

Cette catégorie de système de sécurité incendie doit également être alimentée par deux sources. Il se compose d’un équipement d’alarme et de dispositifs de sécurité actionnés.

SSI de catégorie D

Le système de sécurité de catégorie D est constitué de :

  • un équipement d’alarme de type 3 qui comprend des déclencheurs manuels et des unités autonomes d’alarme sonore ;
  • un système de sécurité incendie avec des dispositifs de sécurité actionnés, un dispositif de commande manuelle groupée (gmcd) qui peut déclencher des das dans plusieurs secteurs, et des adaptateurs de commande qui reçoivent l’ordre de commande de sécurité et le transmettent aux das.

SSI de catégorie E

La plus minimaliste de toutes est la catégorie de coordination SSI (système de sécurité incendie), elle est constituée d’une alarme incendie qui est simplement composé :

  • d’une centrale d’alarme incendie autonome ;
  • de déclencheurs manuels ;
  • des diffuseurs sonores.

Système de détection incendie (SDI)

Il est nécessaire de choisir judicieusement les types de détecteurs (certifiés NF ou agréés APSAD…) adaptés aux locaux, aux personnes et aux biens à protéger et de les installer en quantité suffisante.

Le choix de l’emplacement des détecteurs dépend :

  • de la hauteur du local ;
  • de l’emplacement et de la configuration du plafond ;
  • de la direction des courants d’air ;
  • de l’emplacement des entrées d’air et des gaines de ventilation ;
  • de l’accessibilité pour les opérations de maintenance (nettoyage et test).

Si vous hésitez dans votre choix, voici quelques principaux types de détecteur :

  • détecteurs de fumée optiques : détection des aérosols de combustion ;
  • détecteurs de chaleur thermostatiques : détection de températures anormalement élevées ;
  • détecteurs de flammes : détection dans le domaine infrarouge ou ultraviolet.


Les critères à prendre en compte pour choisir votre serrure
Conseils pour lancer sa propre boîte de nuit