Pourquoi existe-t-il une prime pour les poêles à granulés ?

poêles à granulés

Vous pouvez bénéficier d’une prime pour votre poêle à granulés en raison des nombreux avantages offerts par cet équipement de chauffage. Découvrez quels sont les différents modèles, et de quelles aides financières vous pouvez bénéficier afin d’installer cet appareil au sein de votre domicile.

La prime pour le poêle à granulés, qu’est-ce que c’est ?

La prime poêle à granulés à laquelle cet équipement éligible, c’est la prime énergie du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Concrètement, les enseignes de grande distribution et les fournisseurs d’énergie proposent une subvention pour les appareils de chauffage au bois indépendants afin de mener un rôle actif et incitatif en faveur de la rénovation énergétique auprès des consommateurs finaux.

Ces consommateurs finaux, ce sont les entreprises et les particuliers. Si une opération de rénovation est effectuée par un consommateur final, alors ces « obligés » du dispositif des CEE reçoivent des certificats d’économies d’énergie attestant du rôle qu’ils ont joué en amont des travaux. C’est de cette manière que les grands distributeurs et les vendeurs d’énergie poursuivent des objectifs de réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du territoire.

Une autre prime pour poêle à granulés existe, MaPrimeRénov’, qui remplace l’ancien crédit d’impôt pour la transition énergétique et les aides des programmes Habiter Mieux Sérénité et Agilité de l’Anah (agence nationale de l’habitat).

Quels sont les avantages du poêle à bois ?

Les avantages du poêle à granulés sont nombreux, raison pour laquelle cet équipement de chauffage au bois indépendant est éligible aux aides à la rénovation énergétique :

  • ·        Les modèles récents offrent un rendement énergétique élevé, dépassant parfois les 100%. Cela signifie un meilleur confort thermique au sein de votre logement.
  • ·        C’est aussi des économies d’énergie plus importante, car la quasi intégralité du combustible est consumée afin de produire de la chaleur.
  • ·        Le bois est également moins cher que d’autres ressources énergétiques telles que le gaz ou l’électricité, allégeant d’autant plus les factures d’énergie.
  • ·        Le bois énergie est par ailleurs une ressource écologique. Les équipements eux-mêmes génèrent peu de gaz à effet de serre : en installer un dans votre habitation vous permet donc de réduire son empreinte environnementale.
  • ·        Poser un équipement performant comme celui-ci dans votre logement, si vous êtes propriétaire, fait gagner en valeur votre bien sur le marché immobilier.
  • ·        C’est aussi l’opportunité d’améliorer son statut énergétique, donc de potentiellement se soustraire aux interdictions de louer les passoires énergétiques entrant en vigueur à compter de 2023.

Quels sont les deux types de poêles à bois ?

Il existe deux grandes familles d’appareils indépendants de chauffage au bois éligibles à la prime pour poêle à bois, à savoir les poêles à bûches et les poêles à granulés :

  • ·        Les poêles à bûches offrent un rendement énergétique compris entre 75 et 85%. Il se charge à la main et se présente comme une bonne solution pour faire des économies d’énergie. Vous avez besoin d’un espace dédié afin de stocker les bûches de bois nécessaires à son fonctionnement.
  • ·        Les poêles à granulés sont partiellement automatisés, disposant d’une autonomie plus importante que les poêles à bûches. Leur rendement peut également dépasser les 90%, mais ils sont entre autres raccordés à l’électricité pour fonctionner. Un silo de stockage prolongé d’une vis sans fin assure l’alimentation progressive de la chambre de combustion pour adapter les températures aux besoins du foyer.

Les deux modèles présentent leurs forces et leurs faiblesses. Il existe à la fois une prime pour poêle à granulés et une prime pour poêle à bûches. Il s’agit donc d’un bon choix si vous souhaitez rénover votre logement et amortir le coût des travaux.

La porte coupe-feu : obligatoire pour certains types de logement
Que vérifier au moment de la réception de sa maison neuve ?